Discographie

Place Vendôme 

Must TSF JAZZ                                              

  
  En écoute 

Place Vendôme, ça sonne comme Paris ...

Comme le pari éclectique d'un voyage musical entre ici et là bas. J'aurai pu le nommer Trattino, le trait d’union en Italien puisqu'il  se situe à la croisée  des chemins 

Jazz , Chanson , Standards , Compositions,  Français , Anglais,chant, scat et toujours la voix sous toutes ses coutures du fil blanc au fil de soi,  qui relie ce peu de tout qui fait mon monde .

Un album pensé muri osé...personnel

Un album d'influences, d'énergies, de collaborations, pétrit d'amitiés, réalisé grâce à elles.

Alors noir sur blanc, je remercie ceux qui m'ont donné la liberté d'aller là où je devais me rendre doucement, mais à l'impératif. Toutes celles et ceux qui m'ont donné les moyens d'avoir le temps.


j'ai rêvé ce disque élégant et accessible, simple et recherché pour une musique adressée à tous de l'amateur de jazz à l'amateur de voix.


Ce disque qui est le mien est déjà le votre, travelling musical sur un fil bleu nuit, comme un trait d'union entre nous  




 

Au centre Françoise Fognini Voix 

En haut à gauche Sylvain Gontard Trompette / Buggle
En bas à gauche Richard Razafindrakoto Piano / Rhodes
En haut à droite Manuel Marches Contrebasse
En bas à droite David Georgelet Batterie

Julio Goncalves Percussions
(invité sur Close Your Eyes / Little Sunflower)


Enregistré en 2010 au Studio Sextan/ La Fonderie Malakoff
Mixé en 2011 au Studio Audiolane La Garenne-Colombes
Enregistrement/ Mixage : Alban Sautour
Mastering : Raphaël Jonin

Produit par / Produced by Françoise Fognini & Respire Music


EXTRAIT REVUE DE PRESSE

ALBUM EN PARTENARIAT TSF JAZZ


Jazz Passion FEVRIER 2013
Trop « chouette » ce « Place Vendôme » En voilà du beau jazz ! L’album est notre gros coup de coeur de ce début d’année, il arrive à point au coeur de l’hiver… réjouissant !


Jazzman MARS 2013/François Marinot
Chanteuse de jazz de bon aloi, Françoise Fognini se place ici entre un art de diseuse soft et de vocal jazzy classieux, originaux en Français et standards. On prête attention à un travail orchestral, que sous la direction artistique de la chanteuse on doit à sylvain Gontard (tp) Richard razafindrakoto(p) Manuel Marches (b) et David Georgelet

QUESTION DE FEMMES AVRIL 2013/Coup de coeur LAURENT FIALAIX
« La France compte aussi d’excellentes chanteuses de jazz, Françoise Fognini fait partie de celles-ci. Alors qu’elle se produit dans les clubs de jazz, sur les scènes de Théâtres, et dans les Festivals, la chanteuse propose son premier album, Place Vendôme, salué par tous les spécialistes .Entre reprises et inédits, interprétés en Anglais et en Français l’artiste swingue, scat, joue avec les instruments. Et au final, nous parle d’elle, et de cette musique qu’on aime à la folie .Chaudement recommandé !

Chapeau Blog Culturel Jazz. Françoise Fognini, acrobate vocale
« Les couleurs de la vie. Les yeux bleus-verts. La voix groovy, voix-instrument lorsqu’elle part dans un scat endiablé, chaloupée ou cristalline si ça lui chante. L’univers, à dominante jazz qui soudain se métisse et dérape vers des rythmes latinos…Femme libre, Françoise Fognini chante le jazz comme elle croque la vie, sans a priori. Avec un appétit de découvertes insatiable. « En toutes choses, je ne redoute rien tant que la monotonie » dit-elle tout sourire. Evoluer, se remettre en cause sans cesse, c'est sa dope.
De scènes en clubs de jazz parisiens, le quintet a rodé ses titres avant de lancer son premier album Place Vendôme. Entre standards du jazz arrangés à la sauce Françoise et créations éclectiques nourries de son imaginaire débridé, le disque à la facture élégante et accessible est déjà coup de cœur de la Fnac. Enfin, je vous recommande vivement d'aller la voir sur scène : la meilleure façon de prendre toute la mesure de son talent. »


ON-TOP AUDIO Michel Bedin
« J’ai entendu Françoise Fognini au festival d’Alfortville J’avais déjà été fortement impressionné par cette chanteuse de jazz qui scatte superbement bien, notamment à l’unisson de son trompettiste, dans des chorus étourdissants…
Avec Place Vendôme, On est dans du grand bon jazz, et de l’excellente poésie Et pour le répertoire, ce n’est pas la facilité qui a été choisie. Tant mieux. »


La revue du spectacle
En treize titres, standards ou inédits, Françoise Fognini peint ainsi, par petites notes, un tableau où se dessinent ses multiples influences et son plaisir, sa passion à exprimer les différentes nuances de sa voix….
Les morceaux sont autant de voyages, d'histoires prenant leurs sources musicales dans une riche palette variée et colorée. Ils sont de belles représentations du monde mélodique où Françoise Fognini aime à vagabonder, laissant son imagination écrire de nouveaux petits contes en forme de partitions...

"Place Vendôme" étant un premier album, ce premier portrait dessiné nous laisse espérer un prochain opus où quelques unes des voies explorées ici seront développées et gratifieront à nouveau nos oreilles de son élégante voix ! «


Stéphanie Berrebi/ Francofans
« On ferme les yeux on se détend Françoise Fognini s’occupe du reste.
Place Vendôme nous plonge dans les grandes années du jazz et glisse doucement vers les musiques caribéennes, pour un ensemble des plus chaleureux… Cette voix endiablée est capable de tout, du scat à la chanson…
C’est dans une ambiance feutrée que la Parisienne évolue entourée d’excellents musiciens pour un opus construits d’adaptations en Français et de standards américains. Un album hors du temps de ceux qui resteront lorsque les courants de mode passeront.



Françoise Fognini
Place Vendôme
© Jazz Hot n°664, été 2013 Nouveauté

« Au fur et à mesure des différentes chansons Françoise Fognini déploie une large panoplie d'approches différentes : jazz bien-sûr, mais aussi chanson où la voix est primordiale, fusion avec l'orchestre où la voix n'est qu'un instrument soliste parmi d'autres. Sur les deux standards les plus connus, « Moonlight in Vermont » et « Round Midnight » elle s'approprie immédiatement le thème y apportant quelques légères variations mélodiques et rythmiques. Sur le morceau de Thelonious Monk, elle se lance dans une nouvelle improvisation en scat. « Take the A Train » lui permet, en étirant largement le tempo, de s'approprier encore plus le morceau : en ajoutant des paroles françaises, elle amène ce thème dans son propre univers. Si les parties improvisées, en scat, s'éloignent du thème, c'est pour mieux participer à cette assimilation. Il en est de même sur les autres chansons adaptées du jazz. « Little Sunflower » est fidèle à la période CTI de Freddie Hubbard, mais Françoise Fognini en fait un morceau plein de swing où le Fender Rhodes de Richard Razafindrakoto et la trompette de Sylvain Gontard recrée cet univers très particulier du début des années 70. Mais c'est surtout sur ses propres compositions que Françoise Fognini crée les bases de sa sonorité : « Coeur cru » et « Phare » donnent toute la mesure de la musicienne dont la voix est toujours au service de la musique. Les parties à l'unisson avec un ou plusieurs instrument et la voix sont tout particulièrement séduisants. Si de nombreux moyens sont utilisés dans ce disque, il se dégage une grande unité sonore et l'auditeur se promène en terrain quasi connu dans l'univers obsédant et passionnant de Françoise Fognini. Guy Reynard»